Communiqué de presse

Compte-Rendu du Colloque à Bruxelles sur le Mormonisme qui s'est déroulé du 23 au 25 mai 2013

« Mormonisme et exotisme » voilà le thème choisi par l’Université Libre de Bruxelles (ULB) pour illustrer le tout premier colloque en Belgique centré sur l’église SDJ qui s’est déroulé du 23 au 25 mai 2013 dans le cadre prestigieux de l’Académie Royale de Belgique. Ce symposium a pu compter sur la participation de plusieurs professeurs en provenance des deux universités BYU aux Etats-Unis (Utah et Idaho) ainsi que de professeurs émérites Belges de l’ULB ou de l’Université Catholique de Louvain (UCL).

Frère George Varela a joué un rôle crucial dans l’élaboration et la concrétisation de cet événement majeur. Elève du professeur Decharneux à l’ULB en 1999, il a pu au fil des années tisser des liens d’amitié avec plusieurs professeurs de l’établissement. Tout cela a naturellement fini par déboucher sur l’idée d’un colloque sur l’église.

Le choix du sujet peut paraître à première vue étonnant. Comme l’affirme Christian Euvrard, Directeur de l’Institut de Religion de Paris et un des principaux organisateurs du colloque, lorsque le thème avait été proposé, il a d’abord été surpris: le mormonisme est-il vraiment synonyme d’exotisme ?

« En réfléchissant, je me suis rendu compte que beaucoup d’éléments de la foi mormone peuvent paraitre comme « exotiques » à des observateurs extérieurs. C’était donc l’occasion de montrer à quel point cet exotisme apparent trouvait ses racines dans l’Ancien et le Nouveau Testament ou dans d’autres traditions chrétiennes ». .

Parmi les sujets abordés, signalons : « Les rites du temple sont-ils exotiques ? » par le professeur de Sciences Politiques en Idaho Gerald Hansen, jr, « L’interaction d’Abraham Lincoln avec les Mormons » proposé par l’historienne Mary Jane Woodger de BYU, et « La vérité est-elle plus étrange que la fiction ? » par le professeur Fred Woods. Les actes du colloque seront publiés prochainement.

D’après Christian Euvrard, la présence et la présentation des spécialistes, membres et non-membres, a donné au colloque un niveau et une représentativité exceptionnels.

Cette rencontre restera-t-elle un moment unique dans la tentative de rapprocher l’étude du mormonisme et le monde académique francophone ?  Pour les organisateurs il s’agirait là plutôt de la toute première pierre posée dans un plus grand plan d’action et de recherche.

De là à espérer que l’on puisse imaginer à l’avenir la participation de l’Eglise dans des journées internationales sur de sujets d’intérêt général, il n’y a qu’un pas que l’on voudrait voir l’église en Belgique franchir prochainement.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.